Sauvetage LODJA2 réussi

Il y a quelques semaines, nous vous annoncions le sauvetage imminent de 23 singes meurtris par l’homme confisqués par une ONG congolaise APPACOL-PRN localisée à Lodja, ville située entre le Parc National de la Salonga et le Parc National de la Lomami. Au vu du nombre des primates à sauver, il était quasiment impossible de tous les ramener en un seul transfert, d’où la subdivision de Lodja1 et Lodja2.

Grace à l’appui des partenaires tant nationaux qu’internationaux, le transfert de LODJA1 fut un succès. Au total 10 primates de différentes espèces dont certaines endémiques à la RD Congo ont été ramenés sain et sauf à J.A.C.K.

Ceux restés à Lodja en attente du transfert ont pris leur mal en patience car ce n’est que plusieurs semaines plus tard que le processus du voyage a pu être entamé. Durant l’attente, trois autres primates dont un ascagne à nez blanc et deux vervets ont été confisqués et faisaient partie des individus à transférer à J.A.C.K.

L’une des grandes difficultés était de trouver un moyen de déplacement de Lodja vers Mbuji-Mayi puis Lubumbashi. Heureusement, un pilote privé s’est proposé d’acheminer tous les primates directement vers Lubumbashi en passant par la ville de Mbuji-Mayi. Tout a donc été mis en oeuvre pour lancer la mission de transfert.

L’avion a bien quitté Lodja avec les primates à son bord ainsi que Héritier, le responsable de l’ONG congolaise qui effectue toutes les saisies à Lodja conjointement avec les autorités environnementales congolaises.

En atterrissant à Mbuji-Mayi, seulement un des trois primates confisqués a pu être chargé à bord. En effet, comme le pilote transportait son propre carburant, il n’y avait pas assez de place pour les cages des deux vervets. Ces deux derniers sont donc restés avec leur maman de substitution et ils feront l’objet d’une troisième transfert.

Les 12 primates sont finalement arrivés à Lubumbashi le jour même à la tombée de la nuit. Le voyage s’est bien passé. Tous les animaux sont sains et saufs.

A leur arrivée à J.A.C.K., ils ont été examiné séparément par le vétérinaire, en particulier la petite femelle Lesula qui avait une blessure évidente sur son pied gauche.

Nos nouveaux résidents ont ainsi inauguré leurs toutes nouvelles installations construites par l’INTERNATIONAL PRIMATE PROTECTION LEAGUE et par l’OLSEN AIMAL TRUST. Tous étaient heureux de pouvoir sauter, grimper et manger.

Cependant, comme trois individus présentaient des fragilités notoires (blessures, déshydratation, malnutrition), il a été décidé de les transférer temporairement au domicile des fondateurs pour des soins appropriés et permanents.

J.A.C.K. tient à nouveau à à remercier tous les Partenaires et Sponsors qui ont contribué à la réussite de ce grand sauvetage qui s’est étalé sur près de 2 mois.

MISSION LODJA2 : transfert  de 12 primates vers J.A.C.K.

Souvenez-vous, l’association J.A.C.K. s’est engagée à récupérer une vingtaine de primates sauvés à LODJA par APPACOL-PRN, une ONG congolaise qui sensibilise la population  au trafic de viande de brousse et des espèces menacées en apportant également des moyens de substitutions aux villageois/chasseurs.

Vu le nombre de protégés à ramener à J.A.C.K., le transfert a dû se faire en deux parties car  impossible de les prendre tous du même coup.

C’est ainsi que grâce à plusieurs de nos partenaires, nous avons pu ramener 10 jeunes primates à notre Centre de Réhabilitation de Lubumbashi. Tous sont arrivés sains et saufs et récupèrent ensemble des traumatismes vécus avant leur confiscation.

Comme le deuxième groupe est toujours à Lodja et que d’autres individus saisis par les autorités  se sont ajoutés (dont notamment une femelle lesula gravement blessée), on cherche la solution la meilleure et la plus rapide pour les transférer vu que certains individus sont fragiles et vulnérables (déshydratés, émaciés) et qu’ils ont d’urgence besoin de soins adéquats !

Nous espérons organiser un transfert imminent à J.A.C.K. et ne manquerons pas de vous tenir au courant. N’oubliez pas que chaque geste compte et que ces animaux auront besoin davantage de soins tant alimentaires que vétérinaires. Si vous désirez participer à ce grand challenge, vous pouvez rejoindre notre collecte.

Merci aux précieux partenaires toujours soucieux de venir en aide à ces victimes du trafic de la viande de brousse :

Merci aussi à Mr MPO Héritier, responsable de l’ONG APPACOL-PRN qui fait toutes ces saisies avec les autorités de Lodja/Sankuru et qui s‘occupe de tous ces orphelins.

Un nouveau Lesula sauvé

Après DJONGA, le premier singe Lesula confisqué à Lodja et arrivé à J.A.C.K. quelques semaines plutôt ), une autre femelle Lesula a été confisquée à Katako Kombe, une cité située à plus de 100Km de là.

Le bébé a été saisi par un capitaine de l’armée congolaise aux mains d’un vendeur de viande de brousse prêt à quitter pour aller vendre l’animal à Kindu dans la province du Maniema.

L’ONG APPACOL-PRN a été contactée par ce même capitaine afin de venir récupérer le primate qui présentait d’horribles blessures au pied gauche et à la queue. Très vite, Mr Héritier MPO, président de l’association APPACOL-PRN, a fait appel à J.A.C.K. pour récupérer le Lesula et pour avoir des détails précis quant aux soins à lui prodiguer. C’est ainsi que le vétérinaire de J.A.C.K., Dr Christian, est en contact permanent avec Mr Héritier et que des fonds ont été envoyés en urgence de J.A.C.K. pour acheter les traitements nécessaires.

Nous sommes aujourd’hui rassurés de savoir le primate en de bonnes mains. La situation de son pied reste préoccupante car elle ne marche toujours pas mais nous espérons qu’elle pourra être transférée le plus tôt possible à J.A.C.K.  pour être davantage encadrée.

Envoyez-lui toutes vos pensées positives afin qu’elle puisse à nouveau marcher et guérir au plus vite.

Journée Mondiale du Chimpanzé

En ce 14 juillet, nous célébrons cette magnifique espèce qu’est le CHIMPANZE.

 Le but de cette journée est :

  • de faire comprendre au monde que cette espèce est unique et que nous devons tous en prendre soin ;
  • de sensibiliser le plus grand nombre sur les dangers auxquels les chimpanzés font face quotidiennement (perte de leur habitat, braconnage, trafic d’espèces sauvages, captivité, etc.).

LA CONSERVATION DE L’ESPECE

Au début du 20è siècle, la population des chimpanzés sauvages était dénombrée à environ 1-2 millions d’individus tandis que, aujourd’hui, on estime qu’ils ne sont pas plus de 300.000 à vivre dans les forêts d’Afrique.

Ce 14 juillet n’est pas qu’une simple célébration mais également une journée de réflexion afin de trouver des solutions sur la Conservation de cette espèce.

En effet, conserver le chimpanzé implique un renforcement des lois dans les pays où il vit, la protection de son habitat, la traque des récidivistes en matière de trafic des espèces sauvages et du commerce illégal de viande de brousse et l’application de la justice en les mettant derrière les barreaux ce qui n’est pas toujours le cas.

J.A.C.K. s’est engagé il y a déjà 16 ans à travailler d’arrache-pied afin de protéger le chimpanzé, d’où  l’importance de notre Centre de Réhabilitation qui leur offre des soins vétérinaires, une alimentation variée et équilibrée ainsi que des installations adaptées à leurs besoins afin qu’ils puissent un jour retourner en forêt.

Cependant, nous ne pouvons pas faire tout seuls !  Votre aide est capitale afin de mener à bien notre mission – J.A.C.K. étant une ONG ne vivant que de dons.

La protection des chimpanzés est une affaire de tous et chacun doit faire sa part. 

Associez-vous à nous, car ILS ONT BESOIN DE VOUS !

Merci IPPL

L’intervention rapide de l’INTERNATIONAL PRIMATE PROTECTION LEAGUE nous a permis d’anticiper les travaux de construction des enclos  bien avant que les animaux en provenance de Lodja ne puissent arriver.

Nous avons pu creuser les fondations et monter les murs aussi rapidement que possible.

Les enclos de nuit comprennent 4 dortoirs métalliques avec portes et fenêtres pour la ventilation et le bâtiment sera recouvert d’une toiture en tôle.

A noter que les dortoirs seront équipés de nids, plateformes, barres galvanisées, mangeoires et abreuvoirs.

Nous remercions IPPL pour ce geste généreux, tout comme ce Mangabey noir car sans vous nous n’aurions pas pu lancer ces travaux visant à le loger ainsi que tous les nouveaux pensionnaires provenant de Lodja.

Présence de J.A.C.K. au Vet Workshop du PASA

Du 20 au 26 juin 2022, le Centre de Réhabilitation pour Primates J.A.C.K. a participé au PASA Vet Workshop organisé par ARCUS et l’Université du Minnesota à Ol Pejeta où est situé le sanctuaire de Sweetwaters au Kenya.

Y étaient conviés les vétérinaires des 23 sanctuaires membres du PASA, les centres de protection d’Orang-Outan membres de l’OVAG (Orangutan Veterinary Advisory Group) ainsi que des représentants de l‘Université du Minnesota.

Les thèmes abordés étaient nombreux : les zoonoses, les anesthésies, la nutrition, etc.

Le vétérinaire de J.A.C.K., Dr. MUTUMBA Christian, a participé  à l’atelier de travail où il a rencontré de nombreux collègues.

Merci à tous les organisateurs pour cet atelier de travail qui était enrichissant et plus qu’intéressant.

DJONGA, le Lesula sauvé par J.A.C.K.

Le lesula (Cercopithecus lomamiensis), espèce endémique à la RD Congo découverte en 2007 et dont l’existence a été confirmée en 2012, habite une aire inter fluviale limitée d’environ 17 000 km2 dans le bassin central oriental de la République Démocratique du Congo. Les Lesulas occupent les forêts tropicales entre les rivières Tshuapa et Lomami (d’où leur nom) et les barrières biogéographiques de ces deux rivières peuvent avoir contribué à l’isolement et à la spécification originelle des cette espèce unique. En ce qui concerne son statut de conservation, rien d’étonnant vu l’enclave dans laquelle elle vit: son espèce a été déclarée comme vulnérable par l’IUCN.

DJONGA a été confisquée à Lodja quelques mois plus tôt. Elle a vécu isolée chez Héritier (la personne qui l’a confisquée avec les autorités) car elle ne voulait pas se mélanger aux autres espèces de primates. Elle fait partie des 10 singes tout récemment transférés à J.A.C.K. grâce à Héritier, les Autorités Environnementales de la RDC ainsi que les précieux Partenaires/Sponsors qu ont tenu à faire partie de cette grande aventure.

Dès son arrivée à J.A.C.K. le vétérinaire a pris soin d’elle car notre nouvelle résidente présentait des petites plaies aux mains.

Aujourd’hui, DJONGA s’adapte à sa nouvelle vie. Elle est toujours gardée en observation et pourra bientôt profiter des installations que nous sommes en train de lui construire non loin des autres primates du Centre. On espère pouvoir la bouger assez vite.

On vous tiendra au courant de la suite.

Un bras cassé pour un des LODJA1

En entrant dans les loges de nuit l’autre jour, les soigneurs ont trouvé un petit mâle Ascagne à nez blanc blessé – sans doute avait-il été pris dans un conflit et s’est blessé le bras droit.

Une radio a été faite au plus vite afin de déterminer la gravité de la fracture de l’humérus. Un chirurgien vétérinaire a donc été appelé en urgence pour opérer le petit singe.

Vu l’âge du bébé et l’épaisseur de son os, le chirurgien a opté pour une broche.

Le petit Ascagne va bien et nous espérons qu’il recouvrera rapidement la motricité de son bras. Il a été transféré chez nos fondateurs qui lui prodiguent les soins jour et nuit. Nous vous donnerons d’amples nouvelles dans quelques jours.

Souhaitez-lui une guérison rapide et gardez-le dans vos pensées, merci!

Sauvetage LODJA 1 réussi!

Oui, grande nouvelle pour aujourd’hui puisque 10 des 23 singes qui ont été confisqués à Lodja (Sankuru – RDC) ont pu être évacués tout récemment pour rejoindre notre Centre de Réhabilitation de J.A.C.K. à Lubumbashi.

En effet, Héritier, le responsable du transfert et des animaux confisqués, a construit plusieurs cages en bois qu’il a fixées sur des motos. Plus de 680kms de piste les séparaient de la ville de Mbuji-Mayi où l’avion de notre sponsor devait atterrir pour récupérer les primates.

La route en terre a été longue et remplie d’embûches puisque des arbres étaient tombées sur la route et il fallait soit les contourner, soit passer dessous avec les motos.

Aussi, un de nos motards a connu un accident: un autre motard lui est rentré dedans et s’est cassé un doigt lors de la collision. Héritier l’a accompagné à l’hôpital la plus roche et a payé pour que cette personne reçoive tous les soins et les médicaments nécessaires…

Après 3 jours de route, l’équipe est finalement arrivée à Mbuji-Mayi. Le lendemain, tous les papiers ont été faits pour que les singes puissent être chargés à bord du cargo et les animaux ont pu partir à Lubumbashi.

Nous étions tous impatients de récupérer ces 10 petits orphelins et de les ramener à notre Centre.

Les bébés ont été vérifiés un à un et lâchés dans les structures de nuit chauffées. C’est l’hiver ici et comme ces individus viennent de régions chaudes et humides, il ne fallait surtout pas qu’ils nous fassent un choc thermique!

J.A.C.K. encadre à ce jour 91 résidents: 39 chimpanzés and 52 petits primates. parmi les 10 derniers arrivants, il y a 6 sous-espèces différentes: 4 ascagnes à nez blanc, 2 mangabeys noirs , 1 Cercopithèque des marais, 1 cercopithèque De Brazza, 1 lesula et 1 cercopithèque de Wolf.

Pour ce premier transfert LODJA 1, nous aimerions remercier Héritier et son équipe pour l’excellent travail qu’ils ont fourni en encadrant tous ces primates. Merci aussi à notre partenaire, l’ ICCN , son DG, Monsieur MUSHIETE Olivier, et son équipe qui ont émis le documents de transfert pour ces animaux. .

Enfin, ce sauvetage n’aurait pas pu avoir lieu sans la précieuse intervention de grands sponsors :

Merci à vous tous pour votre incroyable aide ainsi que pour votre confiance. Nous n’aurions pas pu sauver toutes ces vies sans votre générosité!

As

Sauvetage imminent de 23 singes meurtris par l’homme

Comme expliqué précédemment dans notre dernier article, le trafic de la viande de brousse mène de nombreuses espèces animales droit à l’extinction et, si l’humain ne prend pas conscience de ce fléau, d’ici quelques décennies, nos belles forêts africaines seront vidées de leur faune parfois unique à certains pays.

Depuis sa création, notre association J.A.C.K. a toujours sensibilisé la population à la Cause des espèces menacées et, aujourd’hui, son engagement s’intensifie contre le commerce illégal de la viande de brousse et contre l’élimination massive de nos espèces endémiques à la RD Congo.

Dans l’effort de stopper cette hausse du trafic de viande de brousse ainsi que la demande illégale d’animaux exotiques de compagnie en Afrique Centrale, le Centre de Réhabilitation pour Primates Congolais J.A.C.K. (Jeunes Animaux Confisqués au Katanga) a organisé une coalition de différentes ONG (nationales et internationales ) toutes penchées sur ce problème.

Aussi, et suite à de multiples investigations, début mai 2022, Franck CHANTEREAU, Président/Fondateur de J.A.C.K., a été mis en contact avec un nouveau cas de nombreux primates sauvés par une petite ONG à Lodja, une ville située dans une zone non-protégée entre le Parc National de la Salonga et le Parc National de la Lomami.

Tout comme les 20 primates congolais confisqués au Zimbabwe (2021) et qui ont été rapatriés grâce à un effort conjoint mis en place par J.A.C.K. et plusieurs de ses Partenaires/Parrains, de nombreux singes ont été confisqués ou remis à une ONG congolaise qui tente de leur donner tant bien que mal tous les soins dont ils ont besoin. Malheureusement, malgré tous les efforts fournis, certains sont morts – 23 sont vivants et attendent désespérément un avenir meilleur !

Ils sont de 7 espèces différentes: Cercopithecus ascanius, Cercopithecus neglectus, Lophocebus aterrimus, Allenopithecus nigroviridis, Cercopithecus lomamiensis (endémique, identifié en 2007 et reconnu comme nouvelle espèce en 2012), Cercocebus chrysogaster (endémique)  et Cercopithecus wolfi (endémique).

A ce jour, J.A.C.K. donne déjà un coup de main en envoyant des fonds pour nourrir les 23 rescapés et pour payer le salaire d’une mère de substitution qui s’occupe des plus vulnérables.

Le rapatriement des singes est à l’ordre du jour. Des caisses de transport en bois ont été construites. J.A.C.K. est en train de chercher les fonds nécessaires pour assurer

  • leur rapatriement en deux temps car J.A.C.K. ne peut transférer tous les individus en une fois. Cela nécessite une grande logistique d’autant pus que Lodja est situé en forêt et qu’il faut plusieurs jours de route pour atteindre la ville la plus proche (Mbuji-Mayi);
  • leurs soins alimentaires et vétérinaires à Lodja et à Lubumbashi car vous imaginez bien que ces individus ne vivent pas d’amour et d’eau fraîche. A l’arrivée à J.A.C.K., il va leur falloir des aliments variés et de bonne qualité, des vitamines et des vermifuges, une équipe à l’écoute de leurs besoins, etc.
  • aussi, il leur faut un toit décent et adapté. Pour que ces primates soient logés en fonction de leur espèce, il faut aménager quatre enclos externes et un enclos de nuit comprenant 4 dortoirs.

Chers Amis et Amies de J.A.C.K., aujourd’hui nous faisons à nouveau appel à votre bon cœur pour nous soutenir dans ce nouveau défi. Ces animaux ont souffert, certains sont blessés. Chaque geste en leur faveur leur offrira ce dont ils ont besoin pour recouvrer la santé et pour surmonter les séquelles laissées par l’homme. Faites partie de leur convalescence et devenez ainsi un membre actif d’une mission hors norme au fin fond du Congo.

Bon nombre d’entre vous nous connaît et sait combien nous sommes soucieux du bien être de nos résidents. Depuis 16 ans, l’association J.A.C.K. est investie dans la sauvegarde des espèces de primates en voie d’extinction en RD Congo et c’est donc sans prétention aucune que nous pouvons dire que notre travail sur terrain est irréprochable, passionné et ô combien méticuleux. Ce n’est pas pour rien que J.A.C.K. est le seul Centre pour Primates en Afrique a avoir cessé le trafic de grands singes dans sa région (en l’occurrence le Sud de la RD Congo). Toute cette sueur, ce long travail acharné n’ont pas pu avoir lieu sans VOUS, sans le soutien précieux de tous les PARTENAIRES/SPONSORS qui ont toujours cru en J.A.C.K. Sans votre/leur confiance et votre/leur grand coeur, l’équipe de J.A.C.K. n’aurait pas pu accomplir tous ces miracles!

MERCI d’être là pour EUX!