Banda, L’histoire d’une miraculée

Apres avoir subi la perte de son groupe par les braconniers, Banda, la petite chimpanzé, s’est retrouvée capturée par ces deniers à BATAKOLA dans la province de TSHUAPA. Plus tard, elle  a été vue pour la première fois à BOENDE  par l’association CONSERV CONGO.

Elle a été confisquée le 29 janvier 2022 par l’ICCN et transférée directement à Mbandaka par Conserv  Congo et Bonobo Aid.  Avec l’aide des donateurs de Bonobo Aid, et avec l’assistance de Conserv Congo et de l’ICCN, Banda a été mise dans l’avion pour Kinshasa  et y est arrivée dans la nuit du 26 au 27 Février 2022.  A Kinshasa, petite Banda a été encadrée par Conserv  Cong et de suite prise en charge  par J.A.C.K. et son partenaire Pro Wildlife.

Aussi, grâce à l‘intervention d’un sponsor qui veut rester anonyme, et toujours avec le précieux soutien de Pro Wildlife, le jeune animal a pu être chargé à bord d’un vol Cargo à destination de Lubumbashi le mardi 1er mars 2022. 

Roxane, notre fondatrice et l’équipe de JACK ont ainsi pu récupérer Banda au pied de l’avion, elle a été directement conduite au sanctuaire  de Jack.

La pauvre Banda était totalement fatiguée et montrait un visage rempli de désespoir. Elle a pris le premier contact avec le vétérinaire ; ce dernier a constaté avec horreur  que la hanche de la pauvre Banda était lacérée par une chaine… L’équipe de jack a réussi à couper celle-ci malgré les douleurs que cela lui prodiguait. Banda était ENFIN  libre !!

Apres le nettoyage de la plaie par le vétérinaire et un repas consistant, Banda s’est endormie pendant 5 heures sous les câlins du vétérinaire car elle se sentait en pleine confiance.

Aujourd’hui la petite Banda est pleine de vie dans la chaleur du sanctuaire et récupère à son rythme. Du jour au lendemain, elle se sent beaucoup mieux car entourée par de l’amour et de l’affection.

De ce fait, elle devrait encore passer trois (3) mois en quarantaine afin d’évaluer son état de santé par le vétérinaire avant de rejoindre un groupe ou elle pourra enfin être entourée des siens.

Merci à tous ceux qui ont montré un immense élan de générosité afin de donner une deuxième chance à ce bébé chimpanzé !

Pour tout soutient en faveur de Banda, veuillez vous rapporter au lien ci-dessous :

https://bit.ly/366S8ZF

D’autres nouvelles de Banda vont suivre, restez connectés

Chaîne coupée pour Syllio

Samedi dernier, notre Fondateur, Franck, a été contacté par l’ICCN pour annoncer qu’un jeune vervet venait d’être confisqué à Likasi (une ville à 120kms du sanctuaire) et qu’il fallait aller le récupérer. L’animal était détenu attaché à un arbre à l’aide d’une chaîne…un calvaire comme vous pouvez l’imaginer!

Grâce à l’aide précieuse d’une grande amie donatrice de J.A.C.K., l’opération de rapatriement de l’animal a pu se faire et le primate est arrivé dans la nuit à J.A.C.K. Nos Fondateurs l’attendaient avec impatience et, ensemble, avec le Dr Christian (vétérinaire de JA.C.K.) ils ont débarrassé SYLLIO de cette lourde chaîne qu’il avait autour des haches et qui l’empêchait de boguer.

Le nouveau venu est un jeune vervet adulte. Affamé, il a mangé et mangé tout ce qu’il pouvait avaler les premiers jours et a même gouté à de bons fruits qu’ils ne connaissait pas!

Grand MERCI à l’ICCN ainsi qu’à l’Amie donatrice de J.A.C.K. qui ont permis ce sauvetage. SYLLIO est en quarantaine et rejoindra un groupe de son espèce dans environ 90 jours si tout va bien!

Projet Sécurité: un enclos de nuit sécurisé et électrifié

Il y a quelques mois, J.AC.K. avait lancé une collecte de fonds en vue de renforcer la sécurité au sanctuaire.

Il faut savoir que l’année 2021 a été terrible point de vue insécurité. Avec la pandémie, bon nombre de personnes ont perdu leur emploi et certaines se sont lancé dans des vols pour gagner de l’argent facile. C’est ainsi que, à plusieurs reprises et malgré la présence de nos éco-gardes armés, des individus malintentionnés ont sauté par-dessus notre mur pour venir en pleine nuit nous voler câbles électriques et tuyauteries…

La collecte comportait l’achat de (1) fils barbelés pour terminer de renforcer l’enceinte du centre, (2) du matériel électrique en vue d’apporter de l’électricité à des loges de nuit de chimpanzés, (3) d’une caméra de contrôle et (4) de lampes solaires.

Grâce à l’incroyable générosité d’Amis et Amies de J.A.C.K., nous avons atteint l’objectif de la collecte et les travaux tant attendus de sécurité ont pu commencer.

En premier lieu, nous avons jugé bon d’apporter de l’électricité aux structures de nuit de Tika. Des tranchées ont été creusées pour tirer les câbles électriques.

Et tout le système a été installé (disjoncteurs, tableau divisionnaire, néons, etc.).

Au plus grand soulagement de nos soigneurs et des Rangers, cette partie-là du site est ENFIN sortie de l’obscurité totale et nous voilà donc déjà rassurés pour l’enclos de Tika et de son groupe!!

Maintenant que les travaux ont débuté, on continue la suite des aménagements pour lesquels nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

Merci encore à tous les généreux donateurs qui nous ont soutenus dans ce grand projet. Sans vous, nous n’y serions pas arrivés!

MERCI pour EUX!

Soyez leur Valentin(e)

En cette journée de partage, plutôt que d’offrir des fleurs ou des chocolats, pourquoi ne pas faire un cadeau exceptionnel qui fera deux heureux?

Offrir le parrainage d’un chimpanzé ou d’n petit singe à votre moitié, c’est lui faire plaisir mais c’est aussi faire plaisir au filleul ou à la filleule primate ainsi soutenu(e) car chaque parrainage contribue au bien-être de celui-ci incluant les soins alimentaires et vétérinaires.

Intéressés? Adhérez, faites un don de votre choix ou un parrainage de minimum 6 mois (€60 qui reviendront à €24 après déduction fiscale en France uniquement) en rejoignant nos résidents sur leur page ci-dessous

MERCI pour EUX!

Bonne St Valentin!

Lulah, un bras cassé!

Lulah est une chimp d’environ 20 ans. Arrivée en décembre 2020, elle a été pendant plusieurs mois la maman de substitution de Sania jusqu’à ce que cette petite dernière ne nous quitte suite à un problème congénital.

Traumatisée par le départ soudain de son bébé, Lulah a été changée d’endroit et l’introduction au sein du groupe de Tika a pu commencer. Tout s’est très bien déroulé: la femelle est sociable et aime la présence des autres. Les autres femelles sont parfois jalouses qu’une « nouvelle » débarque dans le groupe mais les mâles sont très contents et calment souvent le jeu de certaines chipies de la bande…

Lulah est donc dans le groupe depuis plusieurs semaines et a dû en sortir: en jouant sur les modules de jeux, elle a fait une chute et s’est cassé l’avant bras gauche. Une chose exceptionnelle chez un chimpanzé adulte car on dit toujours que les chimps ont des os plus épais que les humains. Les chirurgiens vétérinaires appelés en urgence ont confirmé un manque probable de calcium et que, vu l’âge de Lulah, il était indispensable de la mettre sous complément vitaminés.

Lulah a très bien supporté l’opération qui consistait en un serrage à deux endroits de l’os.

Isolée pour éviter qu’elle ne sollicite trop son bras, Lulah se laisse faire pour les soins quotidiens de la plaie. On espère que cela continuera ainsi car dès que les chimps s’arrachent les fils, on est foutu!

Merci à toutes les personnes intervenues dans cette urgence pour opérer le bras cassé de Lulah!

Masi & Otto ensemble

Otto est un bébé galago que nous avons sauvé en octobre 2021 et, aujourd’hui, il est devenu un magnifique mâle.

La veille de Noël, on nous a confié une femelle galago du même âge qu’Otto: MASI. Malheureusement, elle avait un pied cassé et infecté; une infection pour laquelle Masi est toujours sous traitements et soins intensifs aujourd’hui.

Comme ces deux individus sont de la même espèce, nous les avons mis ensemble pour leur quarantaine car on s’est dit que la présence d’Otto aiderait la femelle à guérir. Sa jambe et son pied évoluent lentement et donc on remercie Otto de prendre soin de son amie.

1er sauvetage 2022: une femelle pangolin

Le 1er janvier, notre Fondatrice a reçu un message d’une dame de Likasi, une ville située à un peu plus d’une heure de route de J.A.C.K. , disant qu’elle venait de trouver un pangolin dans son jardin et ne savait qu’en faire. Roxane lui a de suite donné des recommandations pour nourrir l’animal et pour l’isoler. L’animal s’était sans doute échappé de chez des trafiquants qui allaient la vendre morte ou vivante pour sa chair et ses écailles…. Notre Fondatrice a également lancé un appel à l’aide sur les réseaux sociaux pour trouver une personne d’accord de transporter au plus vite l’animal à J.A.C.K.

En définitive, c’est le frère de Mme Benita qui a conduit le pangolin chez nos Fondateurs et Lisa de la TIKKY HYWOOD FOUNDATION , amie spécialiste des pangolins, a de suite été appelée pour conseils. Dès l’arrivée du pangolin, il montrait des signes d’épuisement total mentalement et physiquement et sentait la mort…

C’est ainsi que la femelle pangolin a été mise dans un bain bien chaud pour lui enlever toute la boue qui la couvrait de la tête au pied. En agissant de la sorte, Franck et Roxane allaient pouvoir mieux déterminer l’état de santé de l’animal.

Malheureusement, le résultat du bain confirmait les inquiétudes de Roxane: le pangolin avait des plaies sur le dos (écailles en moins), une plaie assez profonde à l’antérieur gauche et des blessures à la queue – c’était de là que provenait l’odeur de putréfaction! Après un dernier bain à la Bétadine, la jeune femelle a été installée dans une cage douillette avec des bouillotes et un chauffage. Son système immunitaire étant ainsi au plus bas avec tout ce qu’elle venait de vivre, il fallait à tout prix la garder bien au chaud. Notre nouvelle résidente a refusé de boire, de manger et ne cherchait qu’à se reposer….

C’est en vérifiant l’animal chaque heure que Roxane a constaté que celui-ci avait donné son dernier souffle vers 3h du matin.

Une grande tristesse car tout était mis en œuvre pour que la femelle pangolin puisse vivre heureuse et choyée à J.A.C.K. avant de retourner en forêt… L’humain en a de nouveau décidé autrement à cause de son appât du gain et de son manque de respect pour la faune et la flore de notre pays! C’est à se demander si il y aura un jour une fin à tout se massacre!

Tout grand merci à Mme Benita et à son frère d’avoir sauvé et veillé sur cette jeune pangolin tels des Anges Gardiens! Dommage qu’il n’y a pas plus de gens comme eux ici – les animaux souffriraient moins, voire plus du tout!

Masi, galago au pied cassé

Il faut croire que notre faune ne connaît pas de répit! Le soir du Réveillon de Noël, un sachet nous a été déposé avec un bébé galago traumatisé et tellement stressé à l’intérieur.

Après avoir ausculté brièvement l’animal et après observations quant à sa motricité, il s’est avéré que l’antérieur gauche était tuméfié et semblait blessé. Une radio du pied a d’ailleurs montré une fracture au niveau d’un des os du pied – celle-ci n’étant pas récente, et vu le jeune âge de la petite femelle galago, c’est avec beaucoup de confiance que le vétérinaire nous a assuré que cela allait se résorber avec le temps et le pied au repos.

Cependant, la situation s’est dégradée très vite vu que, le lendemain, le pied gonflé a perdu sa peau signifiant dès lors une lourde infection. Heureusement, depuis le début, le bébé galago avait été mis sous antibiotiques.

Depuis une semaine que Masi est arrivée, elle a fait d’énormes progrès point de vue motricité. Cependant, la plaie ne cicatrise pas. Notre fondatrice veille à la propreté de cette dernière et donne les traitements prescrits par le vétérinaire.

Dès que Masi ira mieux, elle sera mise avec Otto, le bébé galago sauvé en octobre dernier. Elle sera ainsi moins seule et guérira peut-être plus vite en ayant un congénère à ses côtés!

« Obama » s’appelle aujourd’hui « MONGA »

Le 30 octobre 2021, alors que le président-fondateur de J.A.C.K., Franck Chantereau, était à Kinshasa en compagnie d’Adams Cassinga, ami et grand défenseur de la faune et de la flore de la RDC et fondateur de l’association CONSERV’CONGO, une mission d’investigation été mise en place en vue d’obtenir des informations sur un jeune chimpanzé qui serait détenu dans la capitale congolaise.

Muni d’une caméra cachée, Franck s’est donc rendu sur les lieux en se faisant passer pour un touriste. Ce qu’il a vu était inqualifiable: le jeune chimpanzé était enchainé et attaché à une moto, dérangé pour des selfies, mal traité… Les trafiquants le prénommaient « OBAMA » .

Au bout de quelques instants le primate a sauté dans les bras de Franck qui faisait semblant d’avoir peur et de ne pas du tout connaître cette espèce animale. C’est ainsi qu’il a posé une multitude de questions intéressantes dans le cadre de l’enquête et c’est le coeur gros qu’il a laissé derrière lui cette petite femelle chimpanzé.

Cependant, avant de partir, il lui a chuchoté à l’oreille « on se reverra – je vais te sortir de là ». Une promesse qu’il a su tenir puisque tout a été mis en œuvre avec Conserv’Congo et le Ministère de l’Environnement Congolais pour confisquer le petit primate. « Obama » a été libérée de sa chaine le 11 novembre 2021!

Le 27 novembre, elle est arrivée par avion à J.A.C.K., à Lubumbashi. Récupérée à l’aéroport par notre fondatrice, Roxane, la petite chimp a été amenée au sanctuaire où elle a pu avoir sa première visite auprès de notre vétérinaire.

Une horrible aventure qui se termine bien. Cette jeune chimp a eu beaucoup de chance de rencontrer Adams et Franck sur son chemin – tant d’autres n’ont pas eu cette opportunité. Raison pour laquelle J.A.C.K. et ses fondateurs sont de plus en plus déterminés à mettre fin à ce massacre permanent qui, telle une hémorragie, vide nos belles et uniques forêts congolaises!

Aujourd’hui, notre nouvelle résidente est en quarantaine à J.A.C.K. et elle sera introduite auprès des siens après 90 jours. Elle y reçoit tous les soins et toute l’affection nécessaires pour se reconstruire. Les conditions minables dans lesquelles elle vivait l’ont fortement marquée et elle en porte des séquelles : marques de coups sur le corps, mandibule supérieure abîmée et dents cassées. Monga fait preuve d’une grande résilience et a bien compris que aujourd’hui, elle est dans de bonnes mains et que plus jamais on ne lui fera du mal.

Aussi, « Obama » s’est de suite vu changer de prénom! A J.A.C.K., il est d’habitude de ne pas garder le nom que les trafiquants donnent et de choisir un prénom en fonction du lieu ou de la personne qui a permis de sauver l’animal.

« Obama » est ainsi devenue « Monga » et ce pour une raison bien précise que nous ne divulguerons qu’aux personnes désireuses de la parrainer. Oui, car Monga a besoin de soins et d’aliments particuliers pour combler les carences qu’elle a eues au niveau alimentaire. Aussi lui faut-il un lait spécialisé…des frais élevés pour lesquels J.A.C.K. a besoin d’aide. Souvenez-vous: J.A.C.K. ne vit que de dons et de la générosité de ses membres! Rejoignez la petite Monga sur la page des loulous à parrainer

Avant de terminer cet article nous tenons à remercier toutes les personnes qui de près ou de loin ont contribué à cet incroyable sauvetage. L’équipe de Conserv’Congo & Adams, les autorités (Ministère de l’Environnement/MEDD & police congolaise), la compagnie aérienne qui a accepté de transférer Monga de Kinshasa à Lubumbashi, l‘ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature) qui a récupéré l’animal sur le tarmac et , enfin, notre partenaire de toujours, l’association allemande PRO WILDLIFE E.v. qui a sponsorisé la saisie le sauvetage et le transfert de la petite chimpanzé.

MERCI à VOUS TOUS! Notre faune est détruite au quotidien au profit du lucre. Il n’y a que ENSEMBLE que nous ne pouvons changer la réalité et le quotidien de tous ces individus encore libres et innocents dans leur milieu naturel!

Il n’y a que ENSEMBLE que nous pouvons changer ces horreurs!

Des nouvelles du « ZIMBABWE MONKEY RESCUE, BUILDING & REHABILITATION PROJECT »

Souvenez-vous, plus tôt cette année, les Fondateurs de J.A.C.K., Franck & Roxane, ont organisé le plus grand sauvetage de primates du continent africain. Une vingtaine de jeunes singes avaient été sortis illégalement de la RDC en partance pour l’Afrique du Sud (et sans doute l’Asie par après!) et, leurs trafiquants s’étaient fait arrêtés au Zimbabwe par les Autorités de la Faune Savage. Franck et Roxane ne pouvaient abandonner ces pauvres animaux et , grâce à l’aide incroyable de leurs Partenaires & Donateurs, ils ont pu ramener ces individus dans leur pays: la République Démocratique du Congo!

En effet, J.A.C.K. a sollicité de l’aide dans le monde entier afin de tirer d’affaire ces primates et, si le sanctuaire congolais n’avait pas eu tout cet immense soutien de la part de ses Partenaires et Donateurs, l’opération de sauvetage et de réhabilitation de ces 20 primates aurait été un échec total! L’élan de générosité a ermis de couvrir le rapatriement (documents, transferts, location de véhicule, etc.), l’aménagement d’installations nécessaires et la réhabilitation (soins alimentaires et vétérinaires).

Aujourd’hui, fin 2021, nos Fondateurs aimeraient à nouveau remercier les institutions suivantes qui se sont engagées dans le retour de ces primates vers la RDC et qui ont contribué à leur bien-être:

1/le soutien administratif & logistique, le renforcement des lois, les soins au Zimbabwe et le transfert du Zimbabwe vers la RDC: paper work , law enforcement & rehabilitation in Zimbabwe, and transfer from Zimbabwe to the DR Congo were only possible thanks to:

2/ les jeunes primatse avaient besoin de structures adaptées et cela a pu se faire que grâce à la générosité de:

3/ les soins alimentaires et vétérinaires ont été soutenus par

Très chers TOUS, merci à nouveau pour toute cette aide en faveur de ces jeunes rescapés du trafic d’espèces menacées. Il reste encore beaucoup à faire (davantage d’aménagements, la nourriture, les soins vétérinaires) pour que ces individus grandissent et prennent des forces avant le retour en forêt!

MERCI ENCORE POUR TOUT CE QUE VOUS AVEZ FAIT POUR EUX!