Joyeux anniversaire, SHASA

Oui, cela fait aujourd’hui 16 ans que cette grande femelle a été sauvée, confisquée à Kinshasa et transférée chez vers notre Centre de Lubumbashi. Arrivée à J.A.C.K. en août 2006,  SHASA  a survécu à l’incendie criminel que nous avons vécu en septembre 2006 car notre action dérangeait tous les trafiquants de la place qui se faisaient de l’argent sur le dos de ces pauvres créatures innocentes. 

A ce jour, SHASA est la deuxième femelle la plus âgée à J.A.C.K. et elle a trois particularités:

–          Elle est borgne: l’œil gauche est toujours là mais enfoncé fort à l’arrière de la paupière à cause d’un accident survenu lors de la saisie. En voyant arriver la police et les autorités de l’Environnement, le trafiquant a pris fuite et a cogné le sac contenant le bébé chimpanzé contre une voiture. En sortant l’animal du sac, les inspecteurs ont découvert l’œil gauche sanguinolent et un vétérinaire lui a  immédiatement donné les soins .

–          Elle a de très longs membres et pourrait appartenir à une sous-espèce rare de chimpanzé.

En effet, étant donné que Shasa vient du nord de la RDC, nous pensons qu’elle appartient à la sous-espèce appelée « Bili Apes » (du nom d’une ville congolaise locale) connue pour avoir une culture totalement différente de celle des chimpanzés communs. Les Bili Apes sont des chimpanzés qui nichent au sol (ils ne construisent pas leurs nids dans les arbres) et on dit qu’ils ont une « réputation de mangeurs de lions »…

–          Elle sait nager, chose exceptionnelle car les chimpanzés sont connus pour avoir les os lourds et coulent lorsqu’ils se jettent à l’eau.

Shasa est arrivée à J.A.C.K. toute petite, amoindrie de par son œil blessé. Cependant, 16 ans plus tard, elle est devenue une femelle imposante dans son groupe. Et nous sommes fiers de ce qu’elle est devenue aujourd’hui!

JOYEUX ANNIVERSAIRE, BELLE SHASA!

Don de matériel vétérinaire APPACOL-PRN/Héritier Mpo

L’ONG congolaise APPACOL-PRN de Héritier MPO fait un excellent travail en faveur de la conservation de la nature à Lodja.  

Oui, Héritier et toute son équipe sensibilisent contre l’abattage massif des espèces sauvages pour alimenter le commerce de viande de brousse ainsi que le commerce illégal de ces espèces. Ils apportent ainsi à la population des moyens de substitutions au braconnage (cultures maraîchères, élevage de porc, etc.) et guident les gens dans ces nouveaux domaines en vue de réduire la chasse intempestive d’animaux protégés (ou pas) et la destruction de la forêt.

Aussi, lors de son mouvement de sensibilisation, il récupère des animaux qui résultent du commerce de la viande de brousse. Par exemple, il est très courant que les gens tuent une maman singe pour la manger et se débarrassent de son bébé qui n’est pas assez gros pour être consommé. Ce bébé devient dès lors un sous-produit du bushmeat: il est soit maintenu en vie pour être engraissé, soit il est vendu comme animal de compagnie.

Par conséquent, il arrive souvent que Héritier et son équipe confisquent les espèces de primates ainsi détenues (espèces menacées ou pas). Parfois, les gens remettent l’animal à Héritier.

C’est ainsi que l’ONG J.A.C.K. a eu vent du travail incroyable de Héritier à Lodja, un endroit en pleine forêt où il existe encore des espèces endémiques en danger d’extinction telles que le mangabey à ventre doré (Chlorocebus chrysogaster) et le singe lesula (Cercopithecus lomamiensis).

Un travail de partenariat a tout récemment été mis en place entre J.A.C.K. et APPACOL/PRN en vue de sauver tous ces primates orphelins meurtris par l’homme.  Souvenez-vous des deux derniers transferts de primates (Lodja1 et Lodja2)  qui ont permis d’évacuer 22 victimes du trafic de Lodja à Lubumbashi, au Centre de Réhabilitation pour Primates J.A.C.K.

Vu ce partenariat, il était normal pour les Fondateurs de J.A.C.K.  que APPACOL-PRN/ Héritier puisse bénéficier de matériel vétérinaire de base ainsi que d’une formation en soins vétérinaires faite auprès du Dr Christian, le vétérinaire de J.A.C.K.

Seringues, multivitamines, vermifuges, désinfectants, antibiotiques mais aussi bouillottes, gants, cages de transport, etc. lui ont été fournis par l’OLSEN ANIMAL TRUST et Madame Linda, deux grands sponsors de J.A.C.K. Héritier étant sur le départ, il a de quoi ramener  à Lodja où il vit et fait toutes les confiscations et sauvetages.

Ainsi équipé, Hériter pourra donner des soins immédiats et appropriés à ces victimes. Quand il y a du réseau, Dr Christian est en contact permanent par téléphone avec Héritier dès qu’un cas se présente.

Merci à Héritier et à son équipe pour tout le travail abattu sur terrain. 

Merci au Dr Christian pour son temps et son implication pour améliorer l’état de santé de ces orphelins abusés par l’homme.

Merci aussi à l’OLSEN ANIMAL TRUST et à Madame Linda qui ont rendu possible cette formation et l’achat de matériel de base. Sans vous, J.A.C.K. n’aurait pas pu réaliser ce projet.

Construction d’une Nurserie pour les chimpanzés

Grâce à l’incroyable soutien de PAIRI DAIZA FOUNDATION, nous avons pu lancer les travaux de la Nurserie qui va abriter les bébés chimpanzés tout récemment sauvés et recueillis.

En effet, l’arrivée massive de primates a rendu difficile pour nos Fondateurs d’accepter de nouveaux sauvetages car les installations sont devenues insuffisantes. 

De plus, les chimpanzés sauvages viennent des forêts chaudes et humides de la RDC. Lorsqu’ils arrivent au sanctuaire, ils sont confrontés aux aléas du climat. La région de Lubumbashi est connue pour son hiver austral (fin mai jusqu’à début octobre): les températures peuvent descendre jusqu’à 5°C – ce qui peut être fatal pour les très jeunes chimpanzés.

Pour ces deux raisons principales, un bâtiment de nurserie chaleureux s’est imposé de toute urgence pour réhabiliter les nouveaux arrivants dans les meilleures conditions car si aucun logement n’est construit, nous serons dans l’incapacité de sauver d’autres chimpanzés.  

En ces 7 premiers mois de l’année 2022, 4 chimpanzés ont été sauvés du trafic d’espèces protégées et du commerce illégal de la viande brousse. MONGA, BANDA, BUNIA, HUSSEIN vivent déjà au Centre de Réhabilitation. Rappelez-vous, pour 1 bébé chimpanzé sorti de la forêt, 8 à 10 adultes dont sa mère sont tués.

Un cinquième bébé est en chemin. En effet, CÉSAR en provenance de LIKATI, viendra compléter cette liste dans les jours à venir.

Nous sommes très reconnaissants envers PAIRI DAIZA FOUNDATION, sa Direction  et tous ses généreux Donateurs pour leurs magnifiques contributions qui permettront à nos nouveaux résidents d’être abrités dans des conditions adéquates.

Vous vous souvenez de CESAR?

Quelques mois plutôt, nous vous avions sollicités afin de transférer deux jeunes chimpanzés qui se trouvaient à Likati dans la province du Bas-Uélé; ils devaient parcourir plus de 5000km pour rejoindre J.A.C.K.

Il s’agissait de CESAR et de JUSTINE, deux victimes de cette plaie qu’est le trafic des espèces protégées et du commerce illégal de la viande de brousse. Tous deux sont des sous-produits de cet ignoble trafic: ils ont perdu toute leur famille, leur maman a été tuée sous leurs yeux et ils ont été mis en vente comme animaux de compagnie.

CESAR et JUSTINE étaient tous deux maigres, malnutris, et leur santé était en très mauvais état. Leur évacuation était plus qu’urgente.

Grace à votre générosité, nous avons pu avoir les fonds nécessaires pour des soins sur place et pour leur transfert. Notre vétérinaire était en contact permanent afin de donner les instructions pour leur prise en charge. Une mère de substitution a également été engagée pour leur donner cette chaleur maternelle qui leur permettrait de tenir le coup pendant que le transfert se prépare.

Malheureusement, l’inévitable est arrivé. JUSTINE, la plus petite des deux , est tombée gravement malade. Malgré des soins de réhydratation, les perfusions, les vitamines et l’alimentation adaptée , elle n’a pas supporté cette séparation de sa maman et a préféré se laisser mourir. Cela arrive très souvent chez ces grands primates qui ont tant besoin d’attention et d’amour.

Plusieurs semaines se sont écoulées et nous n’avions plus aucune nouvelle de CESAR ni de ceux qui le gardaient. Nous avons donc craint le pire comme avec Justine.

Heureusement et comme par miracle, nous avons reçu une réponse à nos messages et notre soulagement a été grand de savoir que le petit CESAR était en vie.

Nous avons donc décidé de relancer le transfert du bébé chimpanzé dès que possible. Nous sommes en pleine organisation de son voyage. Nous vous tiendrons au courant de la suite de ce projet.

Gardez CESAR dans vos pensées en espérant qu’il fasse un bon voyage une fois que le processus sera lancé. MERCI pour LUI!

Merci OLSEN ANIMAL TRUST pour les Lodjas!

J.A.C.K. tient à remercier Olsen Animal Trust pour son implication dans le sauvetage des primates confisqués à Lodja et ses alentours.

En effet, en juin dernier, cette généreuse famille a tenu à supporter le transfert des primates durant le long voyage (plus de 520km) de 3 jours à moto partant de Lodja vers Mbuji-Mayi. 4 motos ont été louées afin d’assurer le transport sous la coordination de l’ONG APPACOL-PRN de Mr Héritier MPO qui a minutieusement encadré les primates lors du voyage.

Ces fonds de transport incluent le carburant pour les motos, l’alimentation pour les singes ainsi que  l’alimentation pour l’équipe des transporteurs et la présence d’une mère de substitution qui prendrait soin de chaque primate pendant ce très long périple.

Durant le convoi, l’une des personnes constituant l’équipe a été urgemment hospitalisée dû à un accident sur la route.

A Mbuji-Mayi, OAT a supporté toutes les taxes d’aéroport, les services d’hygiène et l’accès au tarmac.

A J.A.C.K., ces fonds ont permis la construction des enclos de nuit qui ont été récemment inauguré par les LODJA.

Au nom de tous nos résidents provenant de Lodja, nous vous disons un grand MERCI !

Sauvetage LODJA2 réussi

Il y a quelques semaines, nous vous annoncions le sauvetage imminent de 23 singes meurtris par l’homme confisqués par une ONG congolaise APPACOL-PRN localisée à Lodja, ville située entre le Parc National de la Salonga et le Parc National de la Lomami. Au vu du nombre des primates à sauver, il était quasiment impossible de tous les ramener en un seul transfert, d’où la subdivision de Lodja1 et Lodja2.

Grace à l’appui des partenaires tant nationaux qu’internationaux, le transfert de LODJA1 fut un succès. Au total 10 primates de différentes espèces dont certaines endémiques à la RD Congo ont été ramenés sain et sauf à J.A.C.K.

Ceux restés à Lodja en attente du transfert ont pris leur mal en patience car ce n’est que plusieurs semaines plus tard que le processus du voyage a pu être entamé. Durant l’attente, trois autres primates dont un ascagne à nez blanc et deux vervets ont été confisqués et faisaient partie des individus à transférer à J.A.C.K.

L’une des grandes difficultés était de trouver un moyen de déplacement de Lodja vers Mbuji-Mayi puis Lubumbashi. Heureusement, un pilote privé s’est proposé d’acheminer tous les primates directement vers Lubumbashi en passant par la ville de Mbuji-Mayi. Tout a donc été mis en oeuvre pour lancer la mission de transfert.

L’avion a bien quitté Lodja avec les primates à son bord ainsi que Héritier, le responsable de l’ONG congolaise qui effectue toutes les saisies à Lodja conjointement avec les autorités environnementales congolaises.

En atterrissant à Mbuji-Mayi, seulement un des trois primates confisqués a pu être chargé à bord. En effet, comme le pilote transportait son propre carburant, il n’y avait pas assez de place pour les cages des deux vervets. Ces deux derniers sont donc restés avec leur maman de substitution et ils feront l’objet d’une troisième transfert.

Les 12 primates sont finalement arrivés à Lubumbashi le jour même à la tombée de la nuit. Le voyage s’est bien passé. Tous les animaux sont sains et saufs.

A leur arrivée à J.A.C.K., ils ont été examiné séparément par le vétérinaire, en particulier la petite femelle Lesula qui avait une blessure évidente sur son pied gauche.

Nos nouveaux résidents ont ainsi inauguré leurs toutes nouvelles installations construites par l’INTERNATIONAL PRIMATE PROTECTION LEAGUE et par l’OLSEN AIMAL TRUST. Tous étaient heureux de pouvoir sauter, grimper et manger.

Cependant, comme trois individus présentaient des fragilités notoires (blessures, déshydratation, malnutrition), il a été décidé de les transférer temporairement au domicile des fondateurs pour des soins appropriés et permanents.

J.A.C.K. tient à nouveau à à remercier tous les Partenaires et Sponsors qui ont contribué à la réussite de ce grand sauvetage qui s’est étalé sur près de 2 mois.

MISSION LODJA2 : transfert  de 12 primates vers J.A.C.K.

Souvenez-vous, l’association J.A.C.K. s’est engagée à récupérer une vingtaine de primates sauvés à LODJA par APPACOL-PRN, une ONG congolaise qui sensibilise la population  au trafic de viande de brousse et des espèces menacées en apportant également des moyens de substitutions aux villageois/chasseurs.

Vu le nombre de protégés à ramener à J.A.C.K., le transfert a dû se faire en deux parties car  impossible de les prendre tous du même coup.

C’est ainsi que grâce à plusieurs de nos partenaires, nous avons pu ramener 10 jeunes primates à notre Centre de Réhabilitation de Lubumbashi. Tous sont arrivés sains et saufs et récupèrent ensemble des traumatismes vécus avant leur confiscation.

Comme le deuxième groupe est toujours à Lodja et que d’autres individus saisis par les autorités  se sont ajoutés (dont notamment une femelle lesula gravement blessée), on cherche la solution la meilleure et la plus rapide pour les transférer vu que certains individus sont fragiles et vulnérables (déshydratés, émaciés) et qu’ils ont d’urgence besoin de soins adéquats !

Nous espérons organiser un transfert imminent à J.A.C.K. et ne manquerons pas de vous tenir au courant. N’oubliez pas que chaque geste compte et que ces animaux auront besoin davantage de soins tant alimentaires que vétérinaires. Si vous désirez participer à ce grand challenge, vous pouvez rejoindre notre collecte.

Merci aux précieux partenaires toujours soucieux de venir en aide à ces victimes du trafic de la viande de brousse :

Merci aussi à Mr MPO Héritier, responsable de l’ONG APPACOL-PRN qui fait toutes ces saisies avec les autorités de Lodja/Sankuru et qui s‘occupe de tous ces orphelins.

Un nouveau Lesula sauvé

Après DJONGA, le premier singe Lesula confisqué à Lodja et arrivé à J.A.C.K. quelques semaines plutôt ), une autre femelle Lesula a été confisquée à Katako Kombe, une cité située à plus de 100Km de là.

Le bébé a été saisi par un capitaine de l’armée congolaise aux mains d’un vendeur de viande de brousse prêt à quitter pour aller vendre l’animal à Kindu dans la province du Maniema.

L’ONG APPACOL-PRN a été contactée par ce même capitaine afin de venir récupérer le primate qui présentait d’horribles blessures au pied gauche et à la queue. Très vite, Mr Héritier MPO, président de l’association APPACOL-PRN, a fait appel à J.A.C.K. pour récupérer le Lesula et pour avoir des détails précis quant aux soins à lui prodiguer. C’est ainsi que le vétérinaire de J.A.C.K., Dr Christian, est en contact permanent avec Mr Héritier et que des fonds ont été envoyés en urgence de J.A.C.K. pour acheter les traitements nécessaires.

Nous sommes aujourd’hui rassurés de savoir le primate en de bonnes mains. La situation de son pied reste préoccupante car elle ne marche toujours pas mais nous espérons qu’elle pourra être transférée le plus tôt possible à J.A.C.K.  pour être davantage encadrée.

Envoyez-lui toutes vos pensées positives afin qu’elle puisse à nouveau marcher et guérir au plus vite.

Journée Mondiale du Chimpanzé

En ce 14 juillet, nous célébrons cette magnifique espèce qu’est le CHIMPANZE.

 Le but de cette journée est :

  • de faire comprendre au monde que cette espèce est unique et que nous devons tous en prendre soin ;
  • de sensibiliser le plus grand nombre sur les dangers auxquels les chimpanzés font face quotidiennement (perte de leur habitat, braconnage, trafic d’espèces sauvages, captivité, etc.).

LA CONSERVATION DE L’ESPECE

Au début du 20è siècle, la population des chimpanzés sauvages était dénombrée à environ 1-2 millions d’individus tandis que, aujourd’hui, on estime qu’ils ne sont pas plus de 300.000 à vivre dans les forêts d’Afrique.

Ce 14 juillet n’est pas qu’une simple célébration mais également une journée de réflexion afin de trouver des solutions sur la Conservation de cette espèce.

En effet, conserver le chimpanzé implique un renforcement des lois dans les pays où il vit, la protection de son habitat, la traque des récidivistes en matière de trafic des espèces sauvages et du commerce illégal de viande de brousse et l’application de la justice en les mettant derrière les barreaux ce qui n’est pas toujours le cas.

J.A.C.K. s’est engagé il y a déjà 16 ans à travailler d’arrache-pied afin de protéger le chimpanzé, d’où  l’importance de notre Centre de Réhabilitation qui leur offre des soins vétérinaires, une alimentation variée et équilibrée ainsi que des installations adaptées à leurs besoins afin qu’ils puissent un jour retourner en forêt.

Cependant, nous ne pouvons pas faire tout seuls !  Votre aide est capitale afin de mener à bien notre mission – J.A.C.K. étant une ONG ne vivant que de dons.

La protection des chimpanzés est une affaire de tous et chacun doit faire sa part. 

Associez-vous à nous, car ILS ONT BESOIN DE VOUS !

Merci IPPL

L’intervention rapide de l’INTERNATIONAL PRIMATE PROTECTION LEAGUE nous a permis d’anticiper les travaux de construction des enclos  bien avant que les animaux en provenance de Lodja ne puissent arriver.

Nous avons pu creuser les fondations et monter les murs aussi rapidement que possible.

Les enclos de nuit comprennent 4 dortoirs métalliques avec portes et fenêtres pour la ventilation et le bâtiment sera recouvert d’une toiture en tôle.

A noter que les dortoirs seront équipés de nids, plateformes, barres galvanisées, mangeoires et abreuvoirs.

Nous remercions IPPL pour ce geste généreux, tout comme ce Mangabey noir car sans vous nous n’aurions pas pu lancer ces travaux visant à le loger ainsi que tous les nouveaux pensionnaires provenant de Lodja.