D’autres nouvelles vies sauvées

Comme expliqué il y a plusieurs semaines, le braconnage et le trafic d’espèces exotiques s’est intensifié avec la crise sanitaire et le confinement.

Il y a quelques jours, un ami congolais nous a parlé d’animaux sauvages détenus dans de médiocres conditions dans un casino de Lubumbashi. Après avoir transféré les infos aux inspecteurs de la division provinciale de l’Environnement, ceux-ci ont mené leur enquête et ont appelé J.A.C.K. pour les accompagner lors de la confiscation. C’est ainsi que se déroule toujours la procédure vu que J.A.C.K. n’a pas le pouvoir légal de saisir des animaux.

Arrivés sur place, les Fondateurs du sanctuaire ont été horrifiés de trouver plusieurs animaux maintenus dansdes conditions sordides..

Deux jeunes vervets étaient à l’étroit dans une minuscule cage. La cage n’avait pas de fond et donc, les petits primates vivaient dans leurs déjections;

Deux perroquets gris du Gabon étaient en liberté mais dont les ailes sont tellement tailladées qu’ils n’arrivent même pas à faire un bond. Un jour ou l’autre, ils auraient été attaqués par des chats sauvages ou des chiens errants…

Et un bébé crocodile gardé dans une fontaine dont l’eau était d’une couleur inqualifiable…

Les inspecteurs n’ont pas hésité: même si J.A.C.K. est un projet à la base que pour primates, ils ne pouvaient abandonnés les oiseaux et le crocodile à leur triste sort! Et malgré la colère du propriétaire asiatique du casino, tous les animaux ont été saisis, confiés à J.A.C.K. et embarqués dans le véhicule du sanctuaire.

Les animaux ont tous été amenés au domicile privé des Fondateurs qui depuis bien des années est devenu un deuxième sanctuaire et un havre de paix pour de multiples victimes du braconnage qui ne peuvent être installées sur site près des chimpanzés pour des raisons de quarantaine et de zoonoses.

Le Dr Mutumba, vétérinaire de J.A.C.K. était présent à l’arrivée des nouveaux venus pour inspecter individuellement chaque animal confisqué. Les oiseaux et le crocodile étaient en bon état; seuls les vervets présentaient des plaies ouvertes dues à des vers de Cayors, ces larves de mouche qui se mettent sous la peau et vous ronge de l’intérieur.

Chaque nouveau résident a été placé dans des structures de quarantaine appropriées. Les vervets iront à J.A.C.K. après différentes analyses, les perroquets rejoindront d’autres perroquets déjà au domicile de Franck & Roxane et le crocodile, qui a actuellement trouvé refuge dans un grand étang, trouvera sa place sur un site avec une grande étendue d’eau où on sait qu’il ne sera pas braconné…

Aujourd’hui, tous ces nouveaux pensionnaires sont en forme et récupèrent des traumatismes vécus au casino. Au moins, à J.A.C.K., ils ont trouvé amour et paix et ils ne seront jamais mangés!

Un avis sur « D’autres nouvelles vies sauvées »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :